Accueil / Blog / Métier / 2016 / Retour sur le Capitole du Libre 2016

Retour sur le Capitole du Libre 2016

Par Quentin Delance — publié 09/02/2017
Compte-rendu des conférences auxquelles nous avons assisté.
Retour sur le Capitole du Libre 2016

Comme chaque année depuis 2009, l'événement communautaire toulousain dédié aux logiciels libres s'est tenu dans les locaux de l'ENSEEIHT. Un événement mixant conférences et ateliers sur des thèmes variés mais aussi l'occasion de croiser de nombreuses associations du libre sur leurs stands.

Qu'il s'agisse de faire partie de l'organisation, d'animer des conférences où simplement de les suivre, plusieurs personnes de Makina Corpus étaient présentes. Voici nos retours sur certaines conférences auxquelles nous avons pu assister.

Introduction à GO - Sylvain Walez (Elastic)

Cette conférence a été l'occasion de passer un peu de temps sur ce langage lancé en 2007, maintenant en phase de maturité (version 1.7) et largement utilisé sur des projets lié de près ou de loin au DevOps (citons Docker, Kubernetes, Beats d'Elastic Stack).

Globalement on retiendra un langage bas niveau, performant, compilé (de manière statique), avec un formatage imposé mettant fin aux guerres de religions entre développeurs.

Une de ses spécificités est de bien gérer les traitements concurrents avec les "go routines". L'exemple vu en session était pertinent et permettait de bien voir comment simplement lancer les traitements en parallèle et les synchroniser via les "channels".

La syntaxe est relativement simple dans l'optique de faciliter la relecture du code, il n'y a ainsi pas de classes mais des structures sans constructeurs, avec une distinction public ou privée faite sur la lettre majuscule ou minuscule de l'attribut ou la méthode.

Dans la série des points moins séduisants, on notera la fréquence des "if err != nill" faute de try/catch (performance) où encore l'absence de versionning en standard des packages intégrés avec "go dep" bien qu'il existe des solutions de contournement.

Les curieux sont invités à tester le code sur le tutorial GO en ligne.

Continuous delivery avec Docker et Jenkins - Benoit Lemarchand (Bleemeo)

Un des nombreux sujets liés au thème DevOps qui a fait le plein sur cette édition encore. Plusieurs sessions faisaient référence aux chaînes d'industrialisation visant à intégrer en continu ou bien générer des packages en contenu quand on n'arrive pas au déploiement en production automatisé.

Inutile de dire que dans ce cas il est recommandé d'avoir des couvertures de test exhaustives. Libre à chacun d'automatiser ou non le passage en production selon son degré de confiance !

La session a illustré un retour d'expérience sur la mise en place de solution basées sur Jenkins, la définition de "pipelines" avec Jenkinsfile (voir l'atelier ci dessous) ainsi que l'interaction utilisateur au travers des outils de communication temps réel type Slack (ou variante libre ! mouvance ChatOps) et l'inutile (donc indispensable) utilisation de "bots" (https://hubot.github.com/)

TLS : des éléments de base à let's encrypt - Frédéric Cabestre (OVH)

Cette session a été l'occasion de balayer l'historique de l'évolution des mécanismes de cryptages (SSL puis TLS), les concepts clef sur lesquels se repose la mise en place de https:// et de regarder concrètement le contenu d'un certificat.

La session a également abordé l'autorité de certification Let's encrypt qui a permis ces dernières années de faciliter l'adoption de HTTPS. Noter qu'elle gère uniquement les certificats de domaine et pas les certificats étendus. Mais sa reconnaissance en standard dans les navigateurs ainsi que le protocole de renouvellement automatique des certificats ACME permet de garder ses certificats à jour (ils sont émis pour 3 mois). La vidéo est en ligne.

Faire un commit Git - Alexandre Garnier (Zenika)

Une conférence courte principalement sous forme d'une vidéo des différentes commandes très techniques lancées pour détailler le contenu d'un dossier .git, comprendre ce qu'il y a sous le capot avec l'organisation en ref/commit/tree/blob et surtout recréer un commit en remplissant directement le .git.

Attention je raconte la fin : cela vaut vraiment le coup d'œil surtout pour la reconstitution du contenu du répertoire de travail avec un git reset --hard final. La vidéo est en ligne.

Déploiement continu avec Jenkins (et Pipeline) - Michael Pailloncy (Openairlines)

Il s'agissait d'un atelier bien préparé dans lequel chaque participant avait droit à sa propre instance Jenkins (merci Digital Ocean) et son plugin Blue Ocean qui est la nouvelle IHM de Jenkins développée comme un plugin et utilisant ES6 et React.JS. Elle est actuellement en beta.

L'atelier nous a permis principalement de nous familiariser avec les possibilités des pipelines.

Les pipelines permettent de définir les différentes étapes d'un traitement à réaliser par Jenkins. Il peut s'agir de build, de tests, de déploiement sur des plateformes. Certains traitement peuvent être traités en parallèle (cas de tests web sur plusieurs navigateurs) et faire appel à des agents (on ne dit plus "slave" ;) qui peuvent être des instances du cloud.

Ces pipelines sont définis dans une syntaxe qui est globalement du Groovy. Il est possible de stocker cette configuration dans le job Jenkins lui même (zone de saisie dédiée dans l'IHM de configuration) où dans un fichier stocké dans le repository des sources du projet dont on souhaite faire l'intégration continue.

Voici à titre d'illustration l'affichage de nos jobs de test dans l'interface de Jenkins :

Jenkins ancienne IHM, liste des jobs

Et voici une version dans Blue Ocean :

Jenkins nouvelle IHM, liste des jobs

L'intérêt de Blue Ocean est visible lorsqu'on affiche le détail d'un job qui met mieux en évidence certains aspects comme le parallélisme :

Jenkins ancienne IHM, détail d'un job

Vous retrouverez plus d'informations sur la présentation de l'atelier.

Pepper&Carrot, un web comic libre (David Revoy)

Visuel créé par David Revoy pour le Capitole du Libre 2016 David Revoy, illustrateur et auteur de bandes dessinées est revenu sur la génèse de Pepper&Carrot, son webcomic libre et en ligne. Traduit en 19 langues et soutenu par du financement participatif, l'histoire de la petite sorcière et de son chat s'enrichit également grâce aux contributions de ses fans. Et la vidéo est en ligne.

Artwork David Revoy - CC-By - A personnal impro around Capitole du Libre and mascotts (Konqi[KDE] by Tyson Tan, Suzanne[Blender] by SLiD3, Tux[Linux] by Larry Ewing, and a custom GNU )

Museomix, le musée au peuple (Marilyne Barisic)

Marilyne Barisic et deux de ses coéquipières ont présenté l'aventure Museomix. Cette communauté de passionnés s'est fixé comme objectif de faire vivre les œuvres, les détourner, les remixer pour mettre en valeur ce patrimoine : à Toulouse ils ont remixé les œuvres du Musée St Raymond. Cela pose la question de l'attractivité des musées, l'implication du public dans la façon d'exposer, de la facilité de réutilisation des œuvres artistiques parce qu'elles sont dans le domaine public.

Museomix ne s'arrêtera pas aux musées, d'autres lieux ont été "remixés" avec succès, et bien sûr toute la documentation de ce commun est en Creative Commons. Vous pouvez regarder la vidéo en ligne.

Zeste de Savoir (Nathanaël Jourdane)

Nathanaël nous a proposé une présentation fort poétique au cours de laquelle nous avons suivi les aventures de Clem', une clémentine avide d'apprendre et de partager ses connaissances à travers la plateforme libre et communautaire Zeste de Savoir. La vidéo est en ligne.

Table ronde sur l'édition libre

Avec Sandra Guigonis (framabook), Magali Garnero (libraire à livr'ouvert), Yann Kervran (auteur, a choisi de rendre libre une de ses œuvres), David Revoy (auteur de BD), Neil Jomunsi (auteur et fondateur de la maison d'édition Walrus) et animée par Pouhiou (framasoft).

Un long tour d'horizon de l'état des lieux de l'édition d'œuvres libres dans le domaine de la littérature et la BD notamment, avec un petit point sur l'édition scientifique (coucou OpenAccess). Les questions de droit d'auteur, diffusion, rémunération des auteurs, choix de licence libre ou non ont été abordées. La vidéo est en ligne : la discussion est assez longue mais très intéressante. S'il n'y a pas de "contradicteur" c'est que l'idée pour cette conférence particulière était d'exposer les positions et réflexions de chacun⋅e de manière posée.

BiblioDebout, un commun au cœur d'un mouvement social

Lionel Maurel, juriste et documentaliste, a participé activement à la tenue d'une bibliothèque sur la place de la République pendant Nuit Debout. Il revient sur la construction de ce "commun" dans plusieurs villes (Paris, Lyon, Toulouse), sur l'implication des personnes actives et les visiteurs qu'ont constitué la petite communauté de cette bibliothèque, sur les interactions entre ses membres. La vidéo est en ligne.


Cette édition a proposé un grand nombre de conférences et d'ateliers, nous n'avons pu assisté qu'à quelques unes d'entre elles. Mais vous pouvez retrouver un certain nombre des vidéos du Capitole du Libre 2016 en ligne ici.

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !
Voir aussi
Le logiciel libre est-il un #Commun ? Le logiciel libre est-il un #Commun ? 19/06/2017

Un logiciel libre est le fruit de contributions de plusieurs personnes, et pourrait être défini ...

7 bonnes raisons d’utiliser le logiciel libre 7 bonnes raisons d’utiliser le logiciel libre 01/12/2015

Ensemble, on va plus loin !

Pourquoi vendons-nous Geotrek, disponible sous licence libre ? Pourquoi vendons-nous Geotrek, disponible sous licence libre ? 16/09/2014

Pourquoi nous devons payer même si c'est gratuit : rappel des fondamentaux et des engagements de ...

"Ô mon païs, ô Toulouse..." 24/10/2013

Cette année encore, Makina Corpus est partenaire d'or du Capitole du Libre, événement majeur de ...

Bonnes pratiques pour votre projet Open Source Bonnes pratiques pour votre projet Open Source 05/09/2014

Un recueil des détails qui participent à la qualité d'un projet mis à disposition de l'humanité