Accueil / Blog / Société / 2018 / Compte-rendu SEO Camp'us Paris 2018

Compte-rendu SEO Camp'us Paris 2018

Par Simon Georges — publié 26/03/2018, édité le 27/03/2018
Mon retour personnalisé sur la conférence organisée pour les 10 ans du SEO Camp'us.
Compte-rendu SEO Camp'us Paris 2018

J'intervenais pour la troisième fois cette année au SEO Campus Paris, pour présenter une conférence prolongeant mon article "Scraping et Machine Learning : comment fonctionne un moteur de recherche" (en version plus grand public, et en complétant naturellement l'article sur différents sujets, notamment la recherche vocale et le Black Hat).

Si le succès public n'a pas forcément été au rendez-vous (probablement (j'espère) à cause du sujet plus orienté "culture générale" que "application immédiate dans le cadre du travail"), mon expérience de présentateur a encore une fois été plutôt positive grâce au travail d'organisation de l'équipe du SEO Camp (un merci spécial à Charlotte Barre et Vincent Lahaye pour leur accueil).

Une conséquence de ma venue régulière à cette conférence est que je connais de plus en plus de monde dans la communauté, et ma participation se transforme petit à petit : moins de veille, plus de communauté, d'échanges, de discussions, de partages.

J'ai quand même picoré dans le programme, et je retire de cette conférence plusieurs choses :

Veille technique

Toute conférence "tech" est l'occasion de voir certains points qu'on ne creuse pas au quotidien, ou de me remettre à niveau, comme ici par exemple sur le référencement local avec l'excellente conférence de Madeline Pinthon et Alexis Rylko :

 

Comme chaque année, Madeline a compilé tous les diaporamas disponibles sur son blog, vous pouvez donc consulter toutes les présentations.

Veille concurrentielle

C'est également l'occasion d'observer où en sont les concurrents sur certains sujets qui m'intéressent, notamment le machine learning. Je suis donc allé voir la conférence de Vincent Terassi et Rémi Bacha sur leur utilisation du machine learning chez OVH, et si possible tous les autres conférenciers abordant le sujet.

Spoiler : les concurrents avancent aussi ;-)

Se remettre en question

Une conférence est aussi, souvent, l'occasion de changer de perspective, ou de s'ouvrir à de nouvelles idées.

Ainsi, Sylvain Peyronnet et Kevin Richard ont lancé une étude pour voir déterminer quels facteurs permettaient aux sites de ranker en 2018, afin de challenger certaines de leurs hypothèses. Certaines de leurs conclusions :

  • Pour arriver dans les premières places, les métriques (CF (~ volume de liens) / TF (~ qualité des liens) de Majestic) du domaine sont les plus importantes ;
  • Pour arriver EN première place, le nombre de liens (CF) est le plus important (sous réserve que le rapport TF/CF n'indique pas un spam massif) ;
  • La sémantique a de moins en moins d'importance à mesure que le CF est important (pour un CF < 20, la sémantique est très importante, au-dessus de 20, ça a moins d'importance, et au-dessus de 70, peu importe ce que vous écrivez comme contenu, ça ranke ;-)).

Découvrir de nouveaux conférenciers

La plupart des gens que j'ai cités précédemment dans l'article sont des conférenciers que je suis déjà depuis ma première participation à cet événement et que j'apprécie, mais j'ai eu aussi l'occasion de découvrir Marguerite Leenhart, spécialiste du traitement automatique du langage et conférencière plutôt dynamique !

L'équipe organisatrice a également mis en place, pour les 10 ans de l'événement, un cycle de conférence en anglais, avec donc un grand nombre de conférenciers inédits ici, et j'ai notamment eu l'occasion d'assister à la conférence de Kirsty Hulse sur des techniques rapides et pas chères de Content Marketing :

  • Toutes les sociétés possèdent un fondateur / PDG, ce qui peut normalement facilement donner l'occasion de proposer des interviews à des journaux locaux ;
  • La plupart des sociétés e-commerce ou Saas ont énormément de données internes, et devraient pouvoir proposer un article assez fouillé (avec de nombreuses visualisations) sur leurs données ;
  • Sa société paie (modestement) des journalistes pour servir de consultants / relecteurs quand les créatifs produisent des assets, ce qui les incite indirectement à promouvoir ces contenus une fois publiés.

Kirsty a également abordé quelques outils qu'elle utilise fréquemment pour générer des données, comme par exemple Pollfish pour la réalisation de sondages (pour lesquels il est possible de choisir des cibles particulières).

Voir les tendances du métier

J'ai assisté au moins partiellement à de nombreuses conférences, et les tendances qui se dégagent (les sujets qui sont revenus dans de nombreuses conférences) sont le machine learning et la recherche vocale (pour laquelle Jason Barnard indique notamment que HTML5 et le balisage sémantique schema.org sont importants).

Olivier Andrieu a d'ailleurs consacré sa conférence au vocal et aux Featured Snippets (qui alimentent principalement les résultats vocaux aujourd'hui) et nous en donne la recette :

Abondance - Featured Snippets

(Diapo 48 de la présentation complète disponible sur son site).

Profiter de l'ambiance

Enfin, la grève des transports annoncée a provoqué pour beaucoup de visiteurs une anticipation des voyages. Nous nous sommes retrouvés bien nombreux à arriver très en avance à l'hôtel partenaire de l'événement, ce qui m'a permis de rencontrer beaucoup de nouvelles personnes (coucou Walid, Christelle, Julie et les autres) et de vraiment prendre la mesure de la diversité de la communauté et de profiter d'autant plus des 2 jours de conférence suivants. Cela m'a permis de constater que je connaissais plus de monde pour échanger tout au long de la journée.

Et au fait, mes slides ?

Avant que j'oublie, voilà le support de ma présentation "Comment créer soi-même son moteur de recherche ?", ou les algorithmes utilisés par les moteurs :

Bravo aux organisateurs !

Enfin, bravo à toute l'équipe pour la qualité de l'organisation, sans oublier Christelle Milan qui a live-tweeté ou diffusé avec abnégation un grand nombre de conférences.

Et merci encore au trio qui m'accueille depuis le début, Aymeric Bouillat, Vincent Lahaye et Dimitri Maillé (qui mérite un bravo spécial pour le travail qu'il a fourni ces dernières semaines et durant l'évènement).

Aymeric - Dimitri - Vincent